Art Paris Art Fair 2018

Laisser un commentaire
Non classé

Je suis heureux de vous annoncer ma participation, avec la galerie Pascal Gabert, à Art Paris Art Fair 2018.

Grand Palais, du 5 au 8 avril 2018, Stand E7

http://www.artparis.com/en

Publicités

Je suis le tableau que je regarde…

Laisser un commentaire
Non classé

Je suis le tableau que je regarde.

(Des peintures qui sont des actes à part entière)

Mes derniers tableaux s’inscrivent dans ce que je nommerais des points de vue, des interrogations auxquelles je tente de donner une réponse formelle.

Être en osmose sur différents questionnements philosophiques par l’intermédiaire d’un langage de forme et de l’énergie qui s’en dégage, de symboles, de couleurs parfois violentes, c’est ainsi que je synthétise mes préoccupations des soixante dernières années: me soustraire d’une définition précise pour expliquer l’inexplicable.

Mes titres sont le point final de l’œuvre.

Le tableau lui même prend la parole et développe une puissance qui devrait emporter l’esprit de celui qui regarde.

Jean Zuber / Mai 2016

L'énigme de Martin Müller-Reinhart, 2015, huile sur toile 150 x 180

L’énigme de Martin Müller-Reinhart, 2015, huile sur toile, 150 x 180

L'arbre de ma vie, 2015, huile sur toile, 150 x 180

L’arbre de ma vie, 2015, huile sur toile, 150 x 180

L'incompréhensible discours de Dieu, 2015, huile sur toile, 150 x 180

L’incompréhensible discours de Dieu, 2015, huile sur toile, 150 x 180

Métaphysique et dicotyledones, 2016, huile sur toile 139 x 210

Métaphysique et dicotyledones, 2016, huile sur toile 139 x 210

Ubu-rastaquouère, 2016, huile sur toile, 139 x 210

Ubu-rastaquouère, 2016, huile sur toile, 139 x 210

L'hypothèse d'un dialogue avec Dieu, 2016, huile sur toile, 139 x 210

L’hypothèse d’un dialogue avec Dieu, 2016, huile sur toile, 139 x 210

Jawlenski et des meilleurs, 2015, huile sur toile, 114 x 162

Jawlenski et des meilleurs, 2015, huile sur toile, 114 x 162

Mémoire II, 2014, huile sur toile, 114,5 x 162

Mémoire II, 2014, huile sur toile, 114,5 x 162

Curriculum vitae, 2014, huile sur toile, 114 x 162

Curriculum vitae, 2014, huile sur toile, 114 x 162

Chorégraphie pour Lucinda Child, 2016, huile sur toile, 130 x 97

Chorégraphie pour Lucinda Child, 2016, huile sur toile, 130 x 97

Dialogue du sourd 2016 huile sur toile 116 x 89 cm

Point de vue sur un tableau trouvé, 2015, huile sur toile, 101 x 66

Point de vue sur un tableau trouvé, 2015, huile sur toile, 101 x 66

Tableau pour guérir, 2015, huile sur toile, 97 x 131

Tableau pour guérir, 2015, huile sur toile, 97 x 131

Pseudo-arab symphonie I, 2015, huile sur toile, 54 x 81

Pseudo-arab symphonie I, 2015, huile sur toile, 54 x 81

Pseudo-arab symphonie II, 2015, huile sur toile, 54 x 81

Pseudo-arab symphonie II, 2015, huile sur toile, 54 x 81

Mic mac I, 2016, huile sur toile, 50x 61

Mic mac I, 2016, huile sur toile, 50x 61

Mic mac II, 2016, huile sur toile, 50x 61

Mic mac II, 2016, huile sur toile, 50x 61

Mic mac III, 2016, huile sur toile, 50x 61

Mic mac III, 2016, huile sur toile, 50x 61

Le caillou de Madagascar 2016 huile sur toile 116 x 89 cm

La cantate des deux mondes 2016 huile sur toile 116 x 89 cm

 

 

 

Walden…

Laisser un commentaire
Non classé

Je m’intéresse au roman initiatique de Henri David Thoreau « Walden ».

Ce lieu choisit par l’auteur est un étang et l’endroit ou se développera sa pensée. J’y retrouve, toutes proportions gardées, les mêmes motivations qui m’ont poussé à construire mon atelier en plein champ, d’y creuser une mare, d’en faire un endroit de travail et de réflexion.
Ce roman est pour moi un concept philosophique premier, un univers ou se conjugue les formes poétiques, les couleurs et la recherche de l’essentiel.
Un retour sur soi-même et la confrontation à la solitude.

L’art devient un moyen de « me tirer d’affaire » et de considérer que ma voie est tracée, que je suis une part de cet univers, de ce lieu.
Certaines de mes peintures peuvent être considérées comme un calendrier scandant des évènements, des actes, des choses vues, disposées selon un rythme et des espaces symboliques apparentés à ces représentations du Tanka Assana ou à ces gravures Amérindienne ou le wigwam (habitation) symbolisait une journée de marche (une rangée de ceux ci représentaient un long périple).
La couleur pouvait indiquer une journée pluvieuse ou au contraire ensoleillée.

J’aimerais que mes peintures soient comme un parfum, un arôme de maturité imprégnant celui qui les regarde.
Qu’elles soient des messages.
C’est quelque chose d’être apte à peindre un tableau mais le plus important est de peindre l’atmosphère.

Jean Zuber / Février 2014

Walden: Le nouvel univers 2009 huile sur toile 114 x 162 cm

Là où je n'habite plus, 2009, huile sur toile, 114 x 162

Walden: Là où je n’habite plus 2009 huile sur toile 114 x 162 cm

Là où je ne travaille plus, 2009, huile sur toile, 114 x 162

Walden: Là où je ne travaille plus 2009 huile sur toile 114 x 162 cm

Walden: La barrière du temps qui passe 2009 huile sur toile 114 x 162 cm

Walden: Lumière, les voyelles 2010 huile sur toile 97 X 130 cm

Walden: Le partage du temps I 2009 huile sur toile 97 X 130 cm

Walden: Le partage du temps II 2009 huile sur toile 97 X 130 cm

Walden: Le partage du temps III 2009 huile sur toile 97 X 130 cm

Walden: Le partage du temps IV 2009 huile sur toile 97 X 130 cm

Walden: Le partage du temps V 2009 huile sur toile 97 X 130 cm

 

Meca-psychic…

Laisser un commentaire
Non classé

Ce sont des peintures qui sont censés décrire un état d’esprit, un moment donné dans notre existence avec ce cheminement lent et mécanique qui nous pousse à des humeurs que l’on ne peut contrôler, avec toutes les contradictions que cela provoque. Des sentiments, des révélations qui ne peuvent se décrire et que seul la peinture permet de soulager.

Ces signes nous rapprochent d’un langage universel, d’une sensation de connaissance, mais qui reste toujours du domaine de l’aléatoire et de l’empirique.
Jean Zuber /  janvier 2014

Géométrie insolite, 2011, huile sur toile, 93 x 75

Géométrie insolite, 2011, huile sur toile, 93 x 75

Pièce musicale, 2012, huile sur toile, 82,5 x 61

Pièce musicale, 2012, huile sur toile, 82,5 x 61

Fantôme I, 2013, huile sur toile 146 x 114

Fantôme I, 2013, huile sur toile 146 x 114

Fantôme II, 2013, huile sur toile 146 x 114

Fantôme II, 2013, huile sur toile 146 x 114

India, 2013, huile sur toile, 118 x 90

India, 2013, huile sur toile, 118 x 90

Grav', 2013, huile sur toile, 118 x 90

Grav’, 2013, huile sur toile, 118 x 90

No-on, 2013, huile sur toile, 118 x 90

No-on, 2013, huile sur toile, 118 x 90

Meca-psychicI, 2013, huile sur toile, 130 x 97

Meca-psychic I, 2013, huile sur toile, 130 x 97

Meca-psychic II, 2013, huile sur toile, 130 x 97

Meca-psychic II, 2013, huile sur toile, 130 x 97

 

 

 

 

Les mobiliers…

Laisser un commentaire
Non classé

Il importe peu de révolutionner mais il est important de transformer, d’interpréter
le monde différemment,diversement.

De se préoccuper de ce monde Il y a ce qui se lit et ce qui se voit.

L’Art peut apparaître à un moment et disparaître à d’autres.

Il faut rester vigilant.

Jean Zuber

Mobilier: avant-propos, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier: avant-propos, 2012, huile sur toile, 100 x 100

 

Mobilier I, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier I, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier II, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier II, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier III, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Mobilier III, 2012, huile sur toile, 100 x 100

Tableau historique I, 2012, huile sur toile, 74 x 67

Tableau historique I, 2012, huile sur toile, 74 x 67

Tableau historique II, 2012, huile sur toile, 74 x 67

Tableau historique II, 2012, huile sur toile, 74 x 67

 

 

 

 

 

Les silences…

Laisser un commentaire
Non classé


Le cercle, c’est mon geste.
Il délimite, concentre mon tableau.
Il est ma description symbolique de l’Univers, de ce qui est en moi.
C’est autour de lui que se subdivisent mes pensées.
Divisé en deux pôles, il s’insert dans l’espace, représentatif des énergies opposées (Ying-Yang, ciel-terre, bien-mal, etc.)
Tout est en moi, et le reste importe peu.
Le mystère de l’infini (ruban de Moebius) est le passage, le serpent mythologique, qui déborde la pensée.
La couleur est en réserve, elle est dans le trait.
Il y a une couleur intérieure et une autre extérieure.
L’architecture de l’image n’est qu’illusoire; c’est d’elle qu’émane l’ordre poétique.

Dans toute oeuvre, il y a ce qui se lit et ce qui se voit.
C’est la somme de mes sentiments.

Jean Zuber / Septembre 2008

Silence I, huile, bitume sur toile, 150x x210

Silence I, huile, bitume sur toile, 150 x 210

Silence II, 2001, huile, bitume sur toile, 150 x 150

Silence II, 2001, huile, bitume sur toile, 150 x 150

Silence III, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 160

Silence III, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 160

Silence IV, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 160

Silence IV, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 160

Silence V, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 150

Silence V, 2002, huile, bitume sur toile, 150 x 150